• Ressacs, n°9

    Ressacs n°9

    « Mieux vaut tard que jamais. »  

     

    C’est bien le cas de le dire pour ce numéro qui a pris plus de temps que prévu dans sa réalisation.

     

    Mais, comme vous le savez, la pandémie actuelle affecte tous les secteurs humains. Personne n’est en reste. Voilà comment, à nous aussi, il est arrivé d’avoir la tête ailleurs ou même parfois de perdre de notre enthousiasme. Ce sont des histoires d’Hommes.  

     

    Pourtant la vie doit continuer ; avec elle : nous, nos histoires, nos espérances etc.

    D’ailleurs, il ne saurait en être autrement que continuer à raconter tout cela par la magie réparatrice et bienfaitrice de la poésie.

     

    Quand on y pense, c’est peut-être uniquement par cette voie que la poésie sauvera ce monde.

     

    Ainsi, nous vous proposons dans ce numéro de nouvelles pages avec de nouveaux poèmes, et quelques nouveaux auteurs à découvrir.

     

    Illustré par des œuvres de l’artiste Géry Lamarre, ce numéro de Ressacs reste dans la logique des précédents par rapport à nos attentes en termes de sujets et de styles d’expressions poétiques.

    Toutefois, même s’il y a moins d’auteurs et moins de rubriques (chose à signaler), une fois n’est pas coutûme, comme on dit.

     

    Pour finir, un grand Merci aux auteurs plus habitués qui participent pleinement à la vie de la jeune revue.

     

    Bonne lecture.

    « »
    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :